CHATEAU DE MORLANNE

 

                                  

 

 

 

               Pour se rendre à Morlanne,  prendre la RN 117 jusqu’à Idron puis la rocade à droite continuer jusqu’au rond-point avec la D 945 – Prendre direction Sault de Navailles et continuer jusqu’à Morlanne, à droite.

 

 

               Le Château de Morlanne, construit en 1370 par Gaston Phébus*, vicomte de Béarn, faisait partie du système de fortifications défensives du Béarn pendant la guerre de Cent ans.

 

               Abandonné au XVIII° siècle, il fut racheté en l’état de ruines 1969 par M et Mme Ritter, qui en assurent la restauration, puis le  lèguent au Conseil Général des Pyrénées Atlantiques en 1971.

 

*peut aussi s’orthographier « Fébus »

 

                                                                                                                                            

 

18 octobre 2009

Le château de Morlanne

 

Forteresse de Gaston-Phébus

Les écuries transformées en salles d’exposition

 

Les abords très fleuris

Une bâtisse impressionnante ! les murs sont construits avec une  succession de pierres, de briques et de galets

 

Panorama magnifique vers Pau et les Pyrénées …aujourd’hui dans la brume !

 

Un petit mais charmant jardin « à la française »

 

Avec deux sujets magnifiques, le paon et la tortue

 

Nous entrons dans la cour du château…mais hélas il n’y a pas de visite !

 

 

Notre guide nous fait un rapide rappel historique du château et de sa restauration.

Les visites ont été interrompues pour des raisons de sécurité...les termites ayant envahi les lieux…les meubles ont été déménagés, placés en garde-meuble en attendant la future « restauration » après que soit résolu le problème !...Une salle de projection a été aménagée et un petit film nous montre les différentes pièces, meubles, tentures …tels qu’ils étaient après la restauration des époux Ritter !

 

Plutôt déçus, il nous reste à visiter le village ! 

 

La rue principale du château à l’église

 

L’enseigne ‘originale’ d’un tailleur de pierres

L’Eglise fortifiée St Laurent

 

A droite, l’abbaye laïque en cours de restauration.

 

Le titre d’Abbé laïc était attribué à un ‘Petit Seigneur Local’

 

 

 

 

RETOUR A LA LISTE

 

SUITE

 

RETOUR A L’ACCUEIL